Filaments spéciaux – Post-processing filament cuivre

Si vous avez lu notre tout premier article sur les filaments spéciaux, nous y présentions entre autres le filament cuivre de Formfutura, avec un petit buste qui avait été poncé et poli au Dremel.

L’inconvénient de la méthode : difficile d’être précis sur les détails d’une figurine sans l’abimer, la vitesse de rotation de l’outil, même au plus bas, ayant tendance à très vite altérer la forme si l’on a la main lourde.

Nous vous présentons aujourd’hui une méthode « douce » pour le post-processing de vos pièces en filament métallique, le polissage dans un tambour rotatif ! Voici notre sujet de test, le résultat ci-dessous est donc brut d’impression.

Principe de l’outil : le tambour rotatif

Continuer la lecture

Fabrication de la Master Sword (Zelda) imprimée en 3D

Vous avez peut-être vu passer la photo sur Twitter récemment : nous nous sommes attelés à la fabrication d’une Master Sword taille réelle, à partir du modèle disponible sur MyMiniFactory :

https://www.myminifactory.com/object/zelda-master-sword-child-size-10202

Dans cet article nous allons vous présenter les différentes étapes de la fabrication, et les techniques que nous avons utilisées. Notre objectif était d’obtenir le plus joli résultat possible, tout en restant sur des méthodes simples et sans passer des dizaines d’heures à retravailler l’objet.

La fabrication et l’assemblage

Le modèle est composé de 6 pièces, que nous avons imprimées en Z-Ultrat couleur Ivoire, sur la Zortrax M200.

31h33 d’impression auront été nécessaires au total, pour une consommation de 218g de matière plastique.

Les 6 pièces composant la Master Sword, après impression

Continuer la lecture

La mode du hairy print : qu’est-ce que c’est ?

Si vous consultez régulièrement les sites de partage de modèles 3D, vous aurez surement vu fleurir récemment ces « hairy print » : en français, impressions « poilues/chevelues ».

Le principe consiste à imprimer autour d’un modèle de longues tiges horizontales, puis à les fondre post-impression … mais quelques exemples valent mieux qu’un long discours !

Impression 3D d’un modèle « hairy print »

L’exemple le plus basique que nous ayons trouvé est inspiré du Cousin Machin (la Famille Adams), et est disponible sur Thingiverse :

http://www.thingiverse.com/thing:2008296

L’impression d’origine ressemble à un gros balai-brosse entouré d’une carapace de plastique, mais ce n’est que la première étape …

A gauche l’objet obtenu suite à l’impression 3D (fait sur Flashforge Finder). A droite après avoir retiré le périmètre extérieur à l’aide d’un cutter et d’une pince coupante.

Comme vous le voyez sur la photo, la première étape consiste à retirer manuellement le périmètre extérieur. Il a été créé uniquement pour permettre aux différents filaments d’avoir un point d’accroche durant l’impression, car pour ce type de modèle il serait impossible d’utiliser des supports !

Continuer la lecture

4 utilisations de la pause pour l’impression 3D

Beaucoup de slicer permettent de programmer une pause pendant l’impression, et certaines machines permettent aussi, via leur écran de contrôle, d’interrompre une impression … mais pour quoi faire ?

On vous donne quelques idées !

1 – Le syndrome de la bobine bientôt vide

Si vous avez une imprimante 3D vous vous êtes certainement déjà posés cette question : est-ce qu’il me reste assez de filament pour faire cette impression ?

Les plus prévoyants auront pesé leur bobine pleine, et seront capables de savoir au gramme près combien il leur reste de filament. Pour les autres … lancez-vous ! A condition de rester à côté de la machine, il vous suffira de mettre en pause lorsque vous arriverez sur la fin de votre bobine, puis durant la pause d’installer une seconde bobine. Et ainsi de limiter le gachis, et de ne pas risquer que votre impression se coupe à mi hauteur car il n’y avait plus de matière !

La bobine presque vide, fléau de l’impression 3D

2 – Changer de couleur en cours d’impression

Continuer la lecture

Printcraft : Passer de Minecraft à l’impression 3D

L’étape préliminaire au lancement d’une impression 3D est l’obtention d’un modèle. Logiciels de modélisation, sites de partage de modèles, les solutions ne manquent pas. Aujourd’hui nous allons découvrir un moyen plus original d’obtenir son modèle 3D, en le concevant dans le jeu vidéo Minecraft.

Printcraft : Serveur multijoueur dédié à l’impression 3D

Le site http://www.printcraft.org/ propose 2 serveurs minecraft gratuits, sur lesquels tout est prévu pour que vous puissiez exporter vos créations sous forme de modèles 3D imprimables.

  • eu1.printcraft.org pour l’Europe
  • us1.printcraft.org pour les Etats-Unis

Le fonctionnement en résumé : connectez-vous à un serveur printcraft, réservez pour votre personnage un des emplacements prévus, créez quelques chose, appuyez sur « Print » et récupérez le lien vers votre modèle 3D.

Continuer la lecture