Tutoriel – Réglages de l’impression dans Cura – Partie 1

Cura 2.6.2

Cura est surement le slicer Open Source le plus répandu aujourd’hui, ses fréquentes mises à jour et la longue liste de machines supportées nativement en faisant un outil de choix pour piloter votre imprimante 3D.

Si vous êtes débutant, de nombreux réglages ne vous sont peut-être pas familiers ? Dans ce cas explorons ensemble les réglages les plus courants.

Gestion de la quantité de matière

Le premier réglage qui apparaît est certainement le plus connu : la hauteur de couche. On parle également de résolution en Z, il définit l’épaisseur de plastique qui va être déposé à chaque passage de la buse.

Une valeur plus grande donnera une impression de moins bonne qualité avec des couches plus visible, mais l’impression sera plus rapide (puisque l’on dépose plus de matière d’un coup !).

De manière générale, on recommande de ne jamais dépasser 3/4 du diamètre de la buse de son imprimante. La majorité des imprimantes, équipées d’une buse 0.4mm par défaut, pourront donc imprimer avec des couches jusqu’à 0,3mm d’épaisseur. Le minimum lui dépendra de la résolution que peut atteindre votre machine (et de votre patience …).

Réglages matière Cura

Pour comprendre les paramètres suivants, des catégories « Coque » et « Remplissage », il faut connaître la structure d’une impression 3D. Les couches supérieures et inférieures d’une impression seront toujours pleines, pour assurer la solidité de l’objet. De la même façon, les contours de l’objet seront composés d’un certain nombre de couches pleines, le centre de l’objet faisant l’objet d’un remplissage partiel selon un motif géométrique (Infill en anglais).

Bordures et remplissage
Vu de dessus d’un objet inachevé, on voit bien la structure : couches extérieures pleines puis remplissage géométrique (ici en nid d’abeille)

L’épaisseur du dessus et du dessous déterminera le nombre de couches solides de votre objet à ces endroits. Pour être logique, restez sur un multiple de votre épaisseur de couche. Dans notre exemple, 1.2mm correspond à 6 couches solides puisque l’on a choisi une résolution de 0.2mm.

Dans la même logique, l’épaisseur des parois devra être un multiple du diamètre de votre buse. Ici 1.2mm correspondent à 3 passages d’une buse de 0.4mm.

Nombre de couches insuffisant
Vous verrez peut-être un jour apparaître au dessus d’une pièce une déformation reprenant le motif de l’infill. Dans ce cas, augmenter le nombre de couches du dessus de l’objet peut être une solution pour retrouver une surface bien lisse !

Cura permet ensuite de choisir un motif et une densité de remplissage. Avec les explications précédentes le sujet est maintenant clair, plus le pourcentage de remplissage sera élevé, plus le motif interne sera resserré, nous donnant un objet plus lourd, plus solide, mais aussi plus long à imprimer et coûteux en matière.

Enfin, le pourcentage de chevauchement du remplissage permet de veiller à ce que les parois externes et le remplissage soient bien fusionnés. Si vous constatez par exemple sur les premières couches que les « zig-zag » à l’intérieur de votre pièce ne rejoignent pas bien les contours, il peut être bon d’augmenter cette valeur !

Section matériau

Dans la section suivante, les 2 premiers réglages sont plutôt simples. La température devra être choisie en fonction de votre matériau. Le fabricant vous indique en général une plage de température, à vous de trouver le réglage parfait avec un peu de test et de l’expérience !

Le diamètre quant à lui dépendra de votre machine : 1.75 ou 2.85/3mm. Il n’y a pas de raison de le changer par la suite.

Réglages Matériau

Le débit, par défaut a 100%, est un multiplicateur qui s’appliquera à la quantité de matière extrudée par votre machine. Il peut être tentant de jouer avec ce paramètre mais souvent en corrigeant un problème on en causera un autre. A utiliser avec parcimonie et dans des cas qui le justifient vraiment (par exemple une filament au diamètre trop faible pourra être compensé par une augmentation du débit).

Nous arrivons ensuite dans un lot de paramètres concernant la rétraction. La rétraction (si elle est activée bien sur) commandera à votre imprimante de tirer le filament vers l’arrière avant d’entamer un déplacement durant lequel le filament n’est pas extrudé. Le filament sera ensuite à nouveau poussé vers l’avant au moment de réimprimer.

La rétraction permet de limiter voire d’éviter totalement le « stringing », l’apparition de fins cheveux de filament sur votre impression. Le phénomène est simple : votre extrudeur arrête de pousser le filament, mais le plastique fondu dans la buse continue légèrement à couler, ce qui laisse une trainée de plastique dans le vide derrière la buse. Cela peut aussi être du à une température d’impression légèrement trop élevée (le matériau est rendu trop liquide).

Activer la rétraction permettra donc de limiter ce phénomène. Rétracter au changement de couche évitera les bavures sur votre impression lorsque la tête se déplace pour aller commencer la couche suivant. Plus la distance de rétraction sera élevée, plus on évitera les bavures. La vitesse de rétraction elle, permettra de perdre moins de temps sur cette opération.

Attention à ne pas trop forcer sur la rétraction au risque de :

  • Rallonger sensiblement la durée de l’impression
  • « Grignoter » un filament trop tedre dans l’extrudeur à force de lui faire faire des va et vient dans la roue crantée : cela aboutirait à un blocage de l’impression (l’extrudeur patine alors sur le filament sans réussir à le pousser)
  • Casser un flament rigide ou fragile (les filaments bois ou cuivre par exemple) à force de lui imposer des mouvements trop brutaux

Sur un objet ayant des formes très découpés, indiquer un déplacement minimal de rétraction indiquera à votre machine de ne pas tirer le filament vers l’arrière si le déplacement sans impression est trop minime. Pensez-y si vous constatez un des problèmes cités ci-dessus, et que vous voyez votre machine faire faire des aller-retour très rapides et fréquents au filament.

On arrête ici pour aujourd’hui, il reste beaucoup de réglages qui feront l’objet d’un article supplémentaire. Bonnes impressions !

 

One thought on “Tutoriel – Réglages de l’impression dans Cura – Partie 1

Laisser un commentaire