Stylo 3D à filament fondu

Basé sur le même principe que les imprimantes 3D à dépôt de filament fondu, le stylo 3D offre un nouveau moyen d’exercer sa créativité.

Du simple dessin à plat pour les débutants, aux experts réalisant reproductions de bâtiments et sculptures complexes, découvrons ensemble le fonctionnement de l’objet et ses caractéristiques.

Structure et fonctionnement :

A gauche, le stylo et du filament 3D – à droite, l’arrière du stylo : alimentation électrique et entrée du filament

Sur le même principe que l’extrudeur et la buse chauffante d’une imprimante 3D, du filament plastique doit être inséré à l’arrière du stylo 3D. Il sera entraîné dans le stylo par un petit extrudeur, puis fondu à la température souhaitée afin qu’il s’écoule à travers la buse située à la pointe du stylo.

 

Le refroidissement du plastique est rapide, et même si le filament sort à une température élevée (en général entre 180°C et 220°C) le modèle présenté est suffisamment sécurisé pour éviter les brûlures. La supervision d’un adulte est tout de même recommandée pour les enfants les plus jeunes (en dessous de 8 ans).

Le stylo 3D est pourvu de 4 boutons et d’un écran LCD, qui permettent différentes actions :

  • Choix du plastique à extruder (ABS / PLA)
  • Ajustement au degré près de la température (nécessaire pour s’adapter aux couleurs/marques de filament qui peuvent réagir différemment)
  • Choix de la vitesse d’extrusion (4 vitesses possibles sur ce modèle)
  • Chargement/déchargement du filament
  • Extrusion du filament en « coup par coup » ou en continu

Mode d’utilisation :

Certains modèles peuvent être équipés de batterie, le modèle présenté ici est alimenté par l’intermédiaire d’un câble USB. Attention à disposer d’un ampérage suffisant au niveau de l’alimentation, une alimentation de 2A est recommandé, le stylo peut fonctionner avec moins, mais une alimentation trop faible entraînera un fonctionnement dégradé (chauffe plus lente du filament / redémarrages intempestifs du stylo 3D).

Même si un temps d’adaptation au matériau est nécessaire avant de réaliser les créations de vos rêves, l’utilisation du stylo 3D est plutôt basique et simple à appréhender.

Une fois réalisée l’opération de chargement du filament, une simple pression sur le bouton le plus à la pointe permet de déclencher l’écoulement du filament jusqu’à ce que le bouton soit relâché. Une pression de plus de 3 secondes déclenchera l’écoulement du filament en continu jusqu’à ce que l’utilisateur appuie pour le stopper, ce qui permet plus de confort sur les tracés un peu longs.

Le papillon ci-dessus a été réalisé lors de nos premiers tests. Après avoir imprimé un dessin de papillon pour nous servir de guide, nous avons dessiné des contours à l’aide de filament bleu foncé, puis fait le remplissage avec du filament turquoise. 

Pour ce modèle simple, les différentes parties ont d’abord été dessinées à plat, puis soudées ensemble à l’aide de filament (et parfois d’un point de colle pour les endroits les plus fragiles). Il est possible avec un peu d’expérience de dessiner directement « en l’air » en adaptant sa vitesse de dessin à la vitesse de sortie du filament, qui va refroidir au fur et à mesure et se durcir.

Si l’article vous a donné envie d’essayer, passez nous voir au magasin pour une démonstration, ou confiez-nous vos enfants le temps d’un atelier créatif autour du stylo 3D.

Au moment de l’écriture de cet article, nous proposons le stylo 3D (disponible en 3 coloris) pour 89€ seul, ou un pack de 110€ comprenant le stylo 3D et un assortiment de 100 mètres de filament en 10 couleurs différentes.

Laisser un commentaire