Tuto – Design Wireframe avec Meshmixer et Blender

Le terme Wireframe (fil de fer) est connu en modélisation comme un mode d’affichage dans lequel on ne fait apparaître que les arêtes (edges) d’un modèle.

Certains objets à imprimer en 3D reprennent ce concept dans leur design, comme ce pot à crayon en forme de crane.

 

Crane « wireframe » en cours d’impression sur la BCN3D Sigma

Nous allons voir dans ce tutoriel une méthode basique pour obtenir un modèle 3D de ce type, en utilisant 2 logiciels gratuits :

Première étape : obtenir le nombre de faces souhaitées

Lorsque nous transformerons notre modèle 3D en Wireframe, les traits du modèle reprendront tout simplement les contours de chaque face de l’objet. Il faut donc tout d’abord obtenir un nombre de faces intéressant vis à vis de l’effet souhaité : un modèle trop « low poly » ne donnera que peu de traits et sera méconnaissable et difficile à imprimer. A l’inverse, un objet trop détaillé aura un trop grand nombre de faces et donc de traits, le rendant illisible.

Prenons notre cher Monsieur Hibou, dont le design est très détaillé, et ouvrons le dans Meshmixer.

Monsieur Hibou dans toute la splendeur de ses 81402 triangles.

Afin d’obtenir un résultat compatible avec le passage en Wireframe nous allons devoir réduire le nombre de faces. Tout en conservant au maximum la forme de l’objet, pour qu’il soit reconnaissable !

Commençons par sélectionner l’ensemble de l’objet

  • « S » pour Selection
  • Clic n’importe où sur le modèle: la partie sélectionnée devient Orange
  • « E » pour Expand : l’ensemble du modèle est maintenant sélectionné

Nous allons à présent utiliser l’outil Reduce présent dans le menu Edit pour, comme son nom l’indique, réduire le nombre de faces de l’objet.

Par défaut les options devraient être comme sur la capture ci-dessous. C’est parfait, il n’y a plus qu’à jouer avec le pourcentage jusqu’à obtenir l’effet désiré.

Plus vous augmenterez le pourcentage, plus vous diminuerez le nombre de faces de l’objet. Voici le résultat avec une réduction de 99% :

Monsieur hibou version low -poly !

Pour des objets ayant initialement un très grand nombre de faces, il sera plus facile de faire plusieurs réductions de 50% successives afin d’obtenir un nombre de faces plus raisonnables, et ensuite de faire une dernière réduction plus précise qui permettra d’obtenir le résultat voulu. Lorsque vous êtes satisfaits, exportez votre modèle en .stl, et en route pour Blender !

Seconde étape : Le Wireframe dans Blender

Blender est un logiciel complexe et puissant de modélisation, d’animation, et de rendu. Nous allons à peine effleurer la surface de l’un des outils, et nous recommandons si c’est votre premier lancement de commencer par un tutoriel plus généraliste qui vous apprendra les bases du maniement du logiciel.

Monsieur Hibou est maintenant dans Blender

La manipulation que nous allons effectuer est très rapide et consiste simplement à appliquer un modification à notre objet. Le menu correspondant devrait se trouver sur votre droite, dans un onglet « Modifier » représenté par une petite clé à molette. Nous allons ajouter un modificateur Wireframe via l’option « Add Modifier » puis « Wireframe ».

2 manipulations sont ensuite à réaliser :

  • Décocher l’option « Even Thickness » fera disparaître les traits parasites qui sont peut-être apparus
  • Jouer avec la valeur du paramètre « Thickness » vous permettra d’augmenter ou de diminuer l’épaisseur des traits composant votre modèle Wireframe.
Voici un exemple de résultat tiré du modèle précédent

En conclusion :

Soyons honnêtes, pour la plupart des modèles le résultat s’avèrera difficile à imprimer en 3D. Dans le cas de notre hibou, il serait préférable, avant de passer en Wireframe, de retoucher certaines faces trop grandes en les sous-divisant en plusieurs parties. Et sa forme générale le rendrait quasiment impossible à imprimer sans ajout  de supports … qui se retrouveraient à l’intérieur de l’objet !

Malgré tout, pour des formes plus simples, et avec un peu de travail supplémentaire, il est tout à fait possible de générer de cette façon des design amusants à partir de modèles 3D classiques … et même sans vouloir imprimer, pourquoi ne pas tenter juste pour expérimenter avec ces logiciels ?

Amusez-vous bien !

 

Laisser un commentaire